Les maires sont incités à mettre en place la taxation des ordures ménagères variable selon le poids de la benne, une taxe incitative. En clair, plus vous jetez, plus vous payez. L’objectif est de réduire le volume de nos déchets.

En moyenne, en France, on produit 354 kg de déchets par an et par habitant. L’objectif est de réduire ce poids de 5,6% d’ici 2025. Un objectif qui peut être atteint si toutes les communes passent à la taxation des ordures selon le poids. C’est ce que démontre une étude gouvernementale.

Mais aujourd’hui, seule une vingtaine de communes ont mis en place ce système. Car il revient beaucoup plus cher aux habitants. L’Etat s’engagerait donc à prendre en charge une partie du surplus. Le prix de vos poubelles pourrait donc bientôt être calculé selon leur poids, leur volume ou leur nature.

Mesure nécessaire et extrêmement efficace selon Flore Berlingen de l’association écologiste Zero Waste, zéro déchet en français: « C’est un principe qui va récompenser à la fois le geste de tri et les efforts de réduction des déchets. La tarification incitative est un principe réellement efficace, ça a été documenté en France et à l’étranger.

La baisse globale des déchets était de -10% et la baisse des déchets non recyclables, c’est-à-dire ceux qu’on envoie en décharge ou en incinérateur était de -30%. Des résultats comme ça, c’est significatif et ça montre que ça vaut vraiment le coup de basculer de système même si ça prend un peu de temps ».

« J’ai installé un compost »

Jusqu’à 30% de déchets en moins dans les poubelles grâce à la taxe incitative? Mais alors où vont ces déchets qui jusqu’alors finissait à la poubelle? Réponse à Lacroix-Falgarde, près de Toulouse, l’une des communes qui pratiquent déjà la taxe incitative.

Marine, une habitante, s’est organisée pour payer moins en jetant moins: « J’ai installé un compost dans le jardin pour pouvoir mettre ce que je peux éviter de mettre à la poubelle et quand je vais au supermarché, j’essaie de prendre un produit où il y a le moins d’emballage possible et au final je me rends compte que ma facture baisse ».

Et certaines communes anticipent les idées des petits malins. On vous en parlait sur RMC. Saint-Hilaire-de-Riez, en Vendée, qui pratique aussi la taxe incitative, a également décidé de supprimer toutes les poubelles publiques dans la rue ou près des plages. Pour ne pas que certains profitent des poubelles publiques pour jeter ce qu’ils n’ont plus envie de payer en jetant chez eux.

 

Source : RMC


Suivant ➜

Commentaires

commentaires