Esclandre. En voyage en Belgique depuis lundi 19 novembre, Emmanuel Macron a été vivement interpellé par un jeune homme au sujet des violences policières, alors qu’il répondait aux questions de 800 étudiants de l’université de Louvain-la-Neuve.

Les jours se suivent et se ressemblent pour Emmanuel Macron. Alors qu’il a été accueilli en Belgique lundi 19 novembre par le roi des Belges et son épouse la reine Mathilde, le président de la République a une nouvelle fois été violemment interpellé ce mardi 20 novembre, alors qu’il répondait aux questions de 800 étudiants à l’université de Louvain-la-Neuve (Wallonie).

« Vous mentez ! »

En plein exercice de questions/réponses, le chef de l’Etat a d’abord été interrompu par une banderole brandie dans la foule, sur laquelle était inscrit : « Le sang coule de leurs mains, renseignez-vous ! ».

Le président a alors demandé « des mains de qui » il s’agissait, avant d’être à nouveau interrompu par un étudiant apparemment très remonté : « Pourquoi vous matraquez vos étudiants ? Pourquoi vous êtes le seul pays qui utilise des grenades contre sa propre population ? », a invectivé le jeune homme. « Vous dites n’importe quoi ! », lui répond Emmanuel Macron avant de l’inviter à le rejoindre. « Vous mentez ! », peut-on alors entendre au milieu du brouhaha qui accompagne l’expulsion de l’étudiant de la salle.

Le président de la République demande à la sécurité de ne pas sortir ce dernier avant de préciser qu’il se trouve dans « un lieu de discussion ». Il demande ensuite à l’étudiant de temporiser, le temps de répondre à la question précédente.

Macron au contact des Français

Le jeune homme faisait évidemment référence aux violences policières, notamment lors de l’évacuation de Notre-Dame-des-Landes.

Depuis quelques temps, Emmanuel Macron, qui a décidé d’aller au contact des Français, subit les conséquences de son impopularité. Déjà pendant son « itinérance mémorielle », il s’était heurté au mécontentement de plusieurs habitants, qui lui reprochait la politique menée par son gouvernement.

 

Source : BFM


Suivant ➜

Commentaires

commentaires