Tel Rambo, ce commandant faisant justice lui même, et qui n’en était pas à sa première agression, se permet de rappeler qu’il est intouchable de par sa fonction, lorsqu’une femme l’interpelle…

Voila nos « élites », complètement déconnectées et décomplexées. Politique, justice, police… L’IGPN aurait tout de même été saisie.

D’apres le Parisien « le fonctionnaire avait déjà été l’auteur d’un « violent coup de coude » à un major de police dans les locaux de la sûreté départementale à Toulon. Soutenu par sa direction, Didier Andrieux, chef du service d’ordre public et du soutien (SOPS) à Toulon, avait écopé en 2015 de la plus petite des sanctions : un avertissement. Le commandant divisionnaire avait évoqué un geste involontaire – son coude aurait frappé malencontreusement le visage de son collègue alors que le coup était destiné, selon lui, à une armoire »

et une dernière sur un gamin


Suivant ➜

Commentaires

commentaires