« Monsieur Lassalle, s’il vous plaît, allez manifester en dehors de cet hémicycle! » Habitué aux coups d’éclat, le député non-inscrit Jean Lassalle a provoqué une suspension de séance ce mercredi 21 novembre en arborant un gilet jaune dans l’enceinte de l’Assemblée nationale.

« Retirez ce gilet! » lui a intimé le président de l’Assemblée Richard Ferrand à plusieurs reprises. Les huissiers, qui s’étaient approchés de l’élu des Pyrénées-Atlantiques en haut des travées, n’ont pas obtenu immédiatement qu’il retire le gilet, symbole de la mobilisation contre la hausse des taxes sur les carburants, et la séance a été brièvement suspendue, fait rare lors des Questions au gouvernement.

L’usage de pancartes ou de vêtements distinctifs à caractère religieux ou politique est interdit par le règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Après la reprise de la séance, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a repris le micro en visant l’ancien candidat à la présidentielle. « Monsieur Lassalle sait par expérience que le ridicule ne tue pas. Moi je pense aux deux personnes qui sont mortes depuis samedi, je pense aux 584 blessés », a-t-il égrené sous les applaudissements de la majorité avant de défendre les déblocages au nom de la liberté de circulation.

« Castaner a remplacé Benalla »

Ces propos ont toutefois fait bondir Jean Lassalle ainsi que d’autres députés de l’opposition. Les élus non-inscrits du Rassemblement national ainsi que les Insoumis ont quitté l’hémicycle, dénonçant dans les propos du ministre de l’Intérieur une instrumentalisation des victimes.

Marine Le Pen s’est notamment insurgée dans les couloirs de l’Assemblée des propos « indignes » du ministre et de son « cynisme » vis-à-vis du mouvement des « gilets jaunes ». « Castaner à été nommé garde du corps du président de la République. Il a remplacé Benalla », a-t-elle asséné.

Christophe « Castaner est dans la provocation depuis trois jours, c’est lui qui fait monter l’ambiance », a ajouté le député insoumis Eric Coquerel.

Source : Huffingtonpost


Suivant ➜

Commentaires

commentaires