Ceci s’ajoute évidemment aux 8 militaires de l’opération sentinelle présent à proximité immédiate des lieux qui ont également reçu l’ordre de ne rien faire, pas même prêter leurs fusils à la police sur place. Il apparait donc clairement que des ordres ont été donnés provenant des hautes sphères afin que cet attentat fasse le maximum de victimes. 

En 2016, le Canard enchaîné avait déjà accusé les autorités françaises d’avoir refusé l’intervention dès 22h de deux escadrons de gendarmes mobiles au Bataclan.

La responsabilité du ministère de l’intérieur, déjà largement mise en évidence par l’inaction des services anti terroristes en amont, est cette fois définitivement établie. Rappelons que le ministre de l’Intérieur a également entravé l’enquête sur les attentats Hyper Cacher-Charlie Hebdo.

L’année dernière, L’indic Claude Hermant a d’ailleurs impliqué l’Etat dans cette affaire. Le gouvernement Valls/Hollande est donc mouillé jusqu’au coup dans les attentats qui ont endeuillé la France depuis 2015.

 

Source : http://www.fawkes-news.com/2018/06/scandale-des-gendarmes-et-le-gign-ont.html


Suivant ➜

Commentaires

commentaires