Malgré l’interdiction de la Préfecture de police de Paris et l’important dispositif de sécurité, un grand nombre de « gilets jaunes » ont réussi à rejoindre la célèbre avenue parisienne et cela commence à chauffer…

Une véritable marée jaune a t’elle lieux ce samedi, le 24 novembre ? C’est en tout cas ce qu’espèrent faire les gilets jaunes pour le deuxième acte de leur mouvement.

Si les blocages et les barrières de filtrantes lancé samedi dernier ont progressivement été dissipés, les manifestants veulent rassembler un maximum de français à leur cause, une semaine après les premiers rassemblements sur les routes du pays, qui avait réuni 282,000 personnes selon le Ministère de l’Intérieur.

Mais où ces réunions auront-elles lieu ? Si les protestations en provinces doivent continuer, c’est à Paris que sont venus ensemble « les gilets jaunes ». Rien n’a été déclaré en préfecture et cela pose beaucoup de problèmes.

Les autorités ont interdit les manifestants d’aller aux Champs Élysées pour des raisons de sécurité et les ont dirigés vers le Champs de Mars.

Le soucis est que cet endroit fait aussi partie des 9 sites de Paris contrôlés par la police et inscrit dans une note confidentielle de la Direction d’Intelligence de la Préfecture de Police de Paris (DRPP) que RTL a pu consulter.

La place de la Concorde et les environs de l’Élisée, l’Assemblée nationale, le Sénat, la place de Madeleine, place de la République et place de la Nation et finalement le Porte Maillot pourrait en effet être choisis par « les gilets jaunes » pour se réunir

 

 

 

via www.rtl.fr


Suivant ➜

Commentaires

commentaires