Les tensions montent sur les Champs-Élysées que des centaines de «gilets jaunes» cherchent à bloquer pour protester contre la hausse des taxes sur le carburant et la baisse du pouvoir d’achat. La police a usé de gaz lacrymogène. Un correspondant de Sputnik suit la situation sur place.

Les tensions montent progressivement sur les Champs-Élysées, les «gilets jaunes» cherchant à avancer vers le Palais présidentiel. Une série d’accrochages locaux avec la police a eu lieu.

La police qui tente d’arrêter la progression des manifestants a fait usage de gaz lacrymogène, raconte un correspondant de Sputnik qui suit la situation sur place.

Les manifestants sont parvenus en nombre à s’approcher de l’Élysée, les CRS n’arrivent pas à garder la situation sous contrôle. Les «gilets jaunes» seraient plusieurs centaines.

Après avoir entonné la Marseillaise, les gens scandent «Macron démission!». La situation reste tendue. «Un peu d’humanité pour les retraités et les handicapés!», exige une des manifestantes dans la foule.

Alors que les manifestants s’approchaient de l’Élysée, un policier a projeté du gaz poivre en direction d’un d’entre eux.
Quelque 124.000 «gilets jaunes» protestent samedi dans toute la France, au sein de 2.000 rassemblements sous tension. Le mouvement a été entaché par la mort d’une manifestante heurtée par une automobiliste sur un barrage en Savoie. Près de 50 personnes ont également été blessées à différents points de blocage.

.

.

 

.

 

.

 

Source : https://fr.sputniknews.com/france/201811171038937688-gilets-jaunes-champs-elysees/


Suivant ➜

Commentaires

commentaires