Poussé à bout, gazé, lui, sa femme et d’autres manifestants fragiles comme d’autres femmes ou des personnes âgées, retour sur ce qui s’est passé samedi sur cette passerelle…

On voit dans cette vidéo que Christophe Dettinger se fait gazer en pleine tête alors qu’il n’était pas menaçant.

Brigitte témoigne : « Ce boxeur et d’autres GJ m’ont protégée, puis on a laissé partir les CRS ! »

La bataille du pont à la fin les gendarmes repartent tranquillement.

Publiée par Gilets Jaunes sur Samedi 5 janvier 2019

.


Suivant ➜

Commentaires

commentaires